Un chien n'aboie jamais pour rien. Il communique, à nous d'apprendre à l'écouter.

Comprendre le sommeil de son chien pour améliorer son bien-être

Même si le sommeil est laissé pour compte dans notre société actuelle, il est en réalité, l’un des processus biologiques les plus importants. Il est donc primordial de connaître, ou du moins s’intéresser un minimum au sommeil de nos chiens (et au nôtre) afin de mieux le comprendre et d’éviter de faire des erreurs qui pourraient entraîner des problèmes physiologiques ou comportementaux

À quoi sert le sommeil ?

La première chose à retenir par rapport à l’action du sommeil, c’est qu’il permet de réguler et de réparer l’organisme grâce à des processus biologiques et physiologiques. Il contribue aussi à l'élimination des toxines et autres déchets. Ainsi, l’équilibre (homéostasie) du corps se rétablit. Les études les plus récentes montrent que le sommeil est fondamental dans la création et la consolidation des connexions nerveuses. En d’autres termes, il participe activement aux processus de mémorisation, de traitement de l’information et dans l’apprentissage de nouvelles tâches.

Le sommeil de nos chiens :

Contrairement à l’humain, le sommeil du chien est « polyphasique », c’est à dire qu’il peut être fractionné en plusieurs périodes de la journée et de la nuit. Très flexibles sur leur phase de sommeil, ils peuvent très facilement être opérationnels dès qu’une action se produit (arrivée d’un invité, …)
Niveau durée, les chiens adultes peuvent dormir en moyenne entre 12h et 18h selon la race, l’âge, la taille et les individus; les chiots quant à eux, peuvent dormir plus de 18h.

Vous pourrez observer plusieurs phases de sommeil comme :
  • le REM (Rapid Eye Movement) ou appelé sommeil paradoxal (celui où le chien bouge rapidement et peut produire des sons, on dirait qu’il rêve)
  • Le SWS (Slow Wave Sleep) - le sommeil lent profond

Le sommeil paradoxal, n’occupe que 10% du temps de sommeil contrairement à 25% chez l’humain.
Si vous souhaitez en savoir plus sur les phases du sommeil chez le chien, nous vous recommandons cet article :

Conséquences du manque de sommeil :

Il n’est plus à prouver que la privation de sommeil engendre de nombreux problèmes sur l’organisme, nous vous présentons donc une liste non exhaustive des conséquences liées à cette privation :
  • augmentation du rythme cardiaque et de la pression artérielle (même au repos)
  • augmentation du taux de cortisol (stress chronique)
  • altération des capacités de mémorisation
  • irritabilité (qui peut donc induire sur les capacités sociales)
  • système immunitaire moins performant (d’avantage de problèmes de santé)
  • seuil de douleur plus sensible et apparition de douleurs chroniques

Comment je peux aider mon chien à mieux dormir ?

Afin d’améliorer la qualité de sommeil de votre chien, il est essentiel de comprendre que la chose la plus importante à faire est de laisser le chien choisir où et comment il souhaite dormir. Selon les jours et les saisons, il pourra alors aussi bien choisir de dormir sur un sol en carrelage frais que sur une couche confortable et bien chaude. D’autres chiens peuvent aussi choisir de dormir en hauteur, afin de se sentir plus en sécurité. Le chien n’est pas un être solitaire, et il bénéficiera d’une meilleure qualité de sommeil en ayant du contact social, que ce soit avec d’autres congénères ou avec vous. 
Le chiot quand à lui, ne dormira pas bien si il est seul, car être seul voudra donc dire être en alerte et donc être prêt à se défendre seul en cas de danger, ce qui sera assez terrifiant pour lui.


Il est vivement déconseillé de faire dormir votre chien en cage, car le chien a besoin d’espace et de liberté pour s’étirer et changer de position dans son sommeil. L’eau devra être également disponible 24/24h car un chien qui a soif dormira moins bien - au-delà des problèmes de santé liés à la déshydratation.

D’autres éléments sont à prendre en compte pour obtenir un meilleur sommeil comme :
  • permettre au chien de s’isoler et de se reposer si l’environnement est bruyant ou stressant
  • au moins une balade quotidienne et agréable par jour pour l’activité physique et mentale
  • des stimulations mentales (jeux d’odorat, jeux de réflexion, etc.)
  • Des Kong, ou autres jeux d’occupation pendant votre absence
  • lui fournir une alimentation de qualité
  • la prise en compte et le traitement de ses douleurs (un chien qui a mal dort moins bien)

Même si chaque individu est différent et que chaque habitude de sommeil peut varier d’un chien à un autre, il est indispensable de penser au bien-être de son chien en lui offrant un sommeil suffisant et de qualité. Vous obtiendrez un chien en meilleure santé, moins stressé et plus épanoui.

Vous pouvez également télécharger la brochure ci-dessous afin d’avoir un résumé.
Sources :
Sleep deprivation as a neurobiologic and physiologic stressor: allostasis and allostatic load - Bruce S. McEwen (2006)
Stress and Sleep Disorder - Kuem Sun Han,1 Lin Kim,2 and Insop Shimcorresponding (2012)
Sleep Deprivation and Recovery Sleep Prior to a Noxious Inflammatory Insult Influence Characteristics and Duration of Pain - Giancarlo Vanini (2016)