Il n'est jamais trop tard ... mais il n'est jamais trop tôt.

Ce que nous a transmis Turid Rugaas

J’ai toujours eu beaucoup de respect pour Turid Rugaas (célèbre éducatrice norvégienne, auteur des signaux d’apaisement), j’ai assisté à plusieurs de ses séminaires, lu tous ses livres, vu tous ses dvd; mais surtout j’ai eu la chance unique d’être formée et certifiée par elle. Lorsque j’ai suivi sa formation, j’étais déjà installée comme professionnelle du comportement canin, j’avais déjà une formation solide, et j’avais suivi plein de séminaires divers et variés. Je travaillais déjà dans des méthodes dites amicales et positives, et je pensais être sûre de ce que j’avais appris (j’ai toujours eu un esprit critique qui m’avait déjà permis de ne pas suivre tout ce qui ne me correspondait pas, même lorsque cela me valait des commentaires sur ma « sensibilité »).

En arrivant auprès de Turid, je pensais approfondir mes connaissances, mais certainement pas que mes « acquis » seraient autant chamboulés.

La première leçon de Turid est qu’il ne suffit pas d’être gentil. En effet, en général les personnes s’intéressant à son enseignement sont déjà dans une approche respectueuse du chien. Personne ne maltraite son chien, ni le soumet à de la pression psychologique… Oui c’est vrai, mais le respect du chien va plus loin que cela! Il faut respecter ses besoins à lui. Le respecter vraiment, c’est lui permettre d’avoir une vie qui couvre au mieux ses besoins fondamentaux. Mais quels sont-ils?

Les besoins fondamentaux, sans lesquels le chien peut dépérir :
-avoir suffisamment de nourriture
-avoir de l’eau à volonté (jour et nuit)
-avoir un sommeil de qualité
-avoir la possibilité de faire ses besoins
-avoir du contact social

Il y a d’autres besoins nécessaires comme :
-la stimulation mentale
-avoir du choix
-la liberté de mouvement
-utiliser son odorat
-faire partie de la famille


Cela parait tellement simple! Et pourtant déjà dans ces quelques principes fondamentaux, les méthodes les plus respectueuses sont pourtant quelques fois en contradiction totale. Comment, en y réfléchissant bien, on arrive à se faire convaincre que pour éviter les pipis du chiot la nuit il suffit de lui retirer sa gamelle d’eau… Ou que le restreindre dans une cage évitera les destructions?

C’est là où j’ai eu le « coup de foudre » pour Turid Rugaas. Quels que soient les conseils qu’on vous ait appris, quelle que soit leur « efficacité », quelle que soit la personne qui vous ai appris cela; si au fond de vous cela ne vous semble pas correct c’est très souvent parce que ce ne l’est pas.

Turid nous a appris que quelle que soit la popularité d’une méthode, cela ne la rend pas justifiable pour autant, et surtout, qu’il n’existe pas une autre façon de faire ! Son mot d’ordre : « THINK » (*Réfléchi).

Du coup revenons-en à quelques concepts très véhiculés, et qui pourtant n’ont pas de raison d’être car on peut faire aussi efficace, en respectant les besoins physiques et émotionnels du chien. La cage par exemple, elle est interdite en Suède, excepté pour les transports, ce qui est ne l’oublions pas sa fonction première. Alors pourquoi est-elle devenue un outil d’éducation? Car c’est facile! Et oui si vous enfermez un chien, il ne fera pas ses besoins dans un espace confiné; tout comme je ne le ferais pas non plus à sa place! Mais est ce qu’il apprend à se retenir? ou est-ce qu’il n ‘a pas le choix? Malgré que cela puisse lui provoquer des problèmes physiques et bien sûr de l’anxiété.

N’oublions pas que la compréhension du comportement canin s’agrandit au fil du temps, et que ce qui paraissait être des vérités à l’époque a été réfuté. C’est pourquoi il est important de se tenir à jour des études et des découvertes dans ce domaine. 

Au fur et à mesure que Turid nous parlait, je m’égayais de voir tout ce avec quoi je n’étais pas en accord (et là encore je ne parle pas que de méthodes à l’ancienne, mais aussi de choses très récentes et pourtant à la base pleines de bonnes intentions, mais encore une fois il ne suffit pas d'être « gentil », il faut penser plus loin) j’avais raison de l’être, et je n’avais plus qu’à réfléchir encore et toujours pour adapter et trouver comment régler des situations, tout en aidant le chien à se sentir bien. C’est ce qu’on appelle « travailler le fond et non la forme ». Ce précepte n’aura jamais pris autant de valeur qu’avec Turid.

Quand un chien est « agité », le premier souci des gens est qu’il se comporte bien… Couramment ils vont donc apprendre au chien à s’asseoir et rester immobile pendant que des choses se passent autour… Mais cela ne travaille que la forme! Le chien ne sait toujours pas gérer émotionnellement la situation, et en plus il est contraint de se contrôler à ne pas bouger…. tout cela jusqu’à ce qu’un jour une situation soit trop pour lui et qu’il explose… Une autre approche est de distraire le chien "ne regarde surtout pas" ou "regarde-moi à la place"… Mais pourquoi? Si quelque chose m’inquiète je préfère justement garder un œil dessus! Voyons les choses autrement : et si le fond était de travailler sur le bien-être du chien? trouver comment améliorer son quotidien pour baisser son niveau de stress, répondre à ses besoins, et lui permettre progressivement d’apprendre à gérer les situations de la vie?

Bien évidemment, Turid Rugaas nous a transmis une lecture du chien. Il est indispensable de diffuser la connaissance autour des signaux d’apaisement, des signaux de stress, de savoir reconnaitre les différents types d’aboiements, de connaitre les spécificités de chaque race pour mieux comprendre certains comportements transmis par la sélection (on parle surtout de la sélection à l’origine, pour quelles aptitudes le chien a-t-il été sélectionné et pour accomplir quelles tâches, et ce que cela implique au quotidien pour le propriétaire, des attitudes que le chien va avoir et que son humain doit connaitre pour comprendre). Toute cette connaissance éviterait bien des conflits entre humains et chiens, cela éviterait bien des fins tragiques à beaucoup de chiens, mais aussi beaucoup de regrets aux humains qui ne savaient pas et qui auraient rêvé eux aussi d’une relation harmonieuse, d’une vie paisible en compagnie de leur compagnon de vie. Diffusons donc toujours plus sur comment respecter un chien, ne serait-ce que lorsqu’on en rencontre un dans la rue, ce qui est poli ou non pour le chien, pourquoi le chien réagit de telle ou telle façon, et comment réagir. Il y a une tonne d’information à diffuser au grand public avant qu’il en oublie les schémas de « soumis et dominants » (oubliez cela de suite!) et la bonne tape sur la tê-tête du chien-chien pour dire bonjour…

Turid Rugaas nous a enseigné bien plus que le comportement canin, elle nous a appris à apprendre! En apprendre toujours plus, et sur tous les domaines. Il est indispensable pour un éducateur de s’y connaitre en « santé » canine, et de savoir reconnaitre les signes de douleurs. Notre métier n’est pas que de modifier un comportement, d’apprendre aux gens comment mieux vivre avec leur chien, mais également d’aider le chien dans un sens plus large. Savoir reconnaitre que le chien a des problèmes de dos par exemple pour recommander aux propriétaires d’aller consulter un spécialiste de la santé. Pourquoi je dis que cela est indispensable? car au-delà du bien-être évident du chien, il faut absolument savoir que la douleur modifie toujours le comportement! Combien de comportements « gênants » sont en fait dus à un problème physique!

Il faut savoir une chose sur Turid, on pourrait penser que vu son savoir, cela lui suffirait et que ce serait le genre de personne à être sûre de ses acquis et à ne pas en démordre. Et bien, sachez que Turid s’intéresse toujours autant aux recherches des autres, elle est prête à évoluer constamment, et c’est en découvrant et partageant toujours plus qu’on évolue. Elle nous incite à toujours OBSERVER, étudier et en APPRENDRE plus; au travers des autres, mais également par ses propres recherches. Nous suivons son conseil, et avons d’ailleurs la chance d’être conférenciers au Dog Symposium 2018 pour y présenter nos découvertes.

Vous l’aurez compris, Turid Rugaas nous a appris à « PARTAGER », et c’est dans cet esprit que nous avons créé le site dogbrochures.com. Ce site regroupe des brochures du monde entier sur des thèmes très variés, disponibles en plusieurs langues. Le but est de diffuser des informations peu connues pour la plupart. Alors gardez l’esprit ouvert, ne vous braquez pas si vous faites différemment, découvrez ce que les autres partagent, et ne suivez que ce qui vous parait juste après y avoir bien réfléchi. On a beaucoup à échanger sur le domaine canin, ils sont loin de nous avoir livré tous leurs secrets, mais c’est aussi ce qui fait de notre métier, un métier passionnant!!

Cristina.